La sophrologie

La sophrologie est une méthode psychocorporelle créée par Alfonso Caycedo (neuropsychiatre) en 1960. Cette méthode se base sur des techniques de respiration, d’évocation positives et de la relaxation dynamique (alternance de tension et détente des muscles). 
Cette méthode est inspirée du bouddhisme, du zen japonais, de l’hypnose et du yoga.  La sophrologie compte 4 grands domaines d'intervention : clinique, sportive, pédagogique, entreprise. 

 
Pour qui ?  La sophrologie s’adresse à tous. 
Où pratiquer ? La sophrologie peut se pratiquer partout.
Quand pratiquer ? La sophrologie peut se pratiquer à tout moment de la journée.
Comment ? La sophrologie peut se pratiquer en position debout, assise, allongée.
Pourquoi ? La sophrologie a plusieurs champs d'action elle permet d'améliorer l’attention et la concentration, gérer ces émotions, s’apaiser, prendre du recul, améliorer son sommeil, apaiser les acouphenes, renforcer la confiance en soi, lutter contre le stress, vivre le moment présent, exploiter au maximum ses capacités et permet d'accompagner dans bien d'autres domaines encore. 

Les principes de la sophrologie

 Adaptabilité
Nous pouvons adapter les positions et les exercices, les séances peuvent donc se faire assis ou debout. Lors de la séance il est possible de s’asseoir à tout moment si besoin. De plus, certains exercices sont adaptables pour les personnes alitées.
  Schéma corporel
En sophrologie un principe fondamental est que le corps et l’esprit sont liés. Il est donc nécessaire de prendre conscience de son corps, de se reconnecter aux ressentis corporel. Les différents exercices permettent de localiser d’éventuelles tensions, de visualiser votre corps, de prendre conscience de votre motricité.
Cela permet d’être plus attentif à soi-même.

  Action positive
Toute action positive sur le corps à une répercussion positive sur l’esprit et inversement. Ce principe aide à mobiliser le positif.
  Réalité objective
La réalité objective est le fait de prendre du recul sur vous (être attentif à vos émotions, sensations et savoir les exprimer), les autres (avoir de l’empathie pour autrui, ne pas avoir de jugement) et le monde. Il est important de faire la différence entre les faits et les propres ressentis. Faire cette différence permet de voir les choses telles qu’elles le sont réellement et donc de réagir de façon plus juste. La réalité objective passe aussi par le fait de poser toujours un regard nouveau sur ce qui vous entour.